8 avantages d’utiliser le système de gestion des preuves de MaestroVision

NEWS

Il n’y a aucun doute que les grands services de police et ceux qui mènent des centaines d’enquêtes à chaque année ne peuvent pas compter sur leur disque dur local pour stocker, gérer et partager les enregistrements d’interrogatoires et d’autres fichiers confidentiels de manière sécurisée et efficace. Ainsi, notre système de gestion des preuves entre en jeu. Lorsque vous recherchez le système parfait pour votre service de police, les options sont infinies. Voici quelques questions à se poser avant de décider:

  • S’intégrera-t-il à mon système de surveillance et/ou d’enregistrement d’interrogatoires ?
  • Vais-je devoir payer des frais plus élevés si mon service de police s’agrandit ou requiert de l’espace de stockage supplémentaire ?
  • Quelles fonctionnalités de sécurité sont en place ? Comment puis-je m’assurer que mes documents sont en sécurité ?
  • Comment construire une chaîne de preuves à l’aide du système ?
  • Quelle option de stockage dois-je choisir – infonuagique ou sur place?

Dans cet article, nous aborderons ces questions et soulignerons certains des avantages pour les forces de l’ordre utilisant notre système de gestion des preuves.

1. Aucun coût supplémentaire pour le stockage ou par utilisateur

Ne vous faites pas arnaquer en payant pour chaque gigaoctet de stockage que vous utilisez dans votre système de gestion des preuves. Vous aurez des dépenses absorbantes et vous n’aurez jamais l’impression d’avoir assez d’espace pour tous vos documents. Le logiciel de gestion des preuves de MaestroVision offre un stockage et des utilisateurs illimités pour un prix abordable.

2. Les options de personnalisation sont infinies – choisissez ce que vous voulez et laissez le reste

Les métadonnées sont utilisées pour classer tous les médias. Il se composent d’informations telles que la date et l’heure, le type de média, qui l’a enregistré, l’emplacement d’enregistrement, les noms des personnes impliquées, etc. L’objectif des métadonnées est de récupérer facilement des fichiers. Par exemple, essayer de localiser un interrogatoire, qui a eu lieu à Montréal entre 2018 et 2019, concernant un meurtre impliquant un suspect spécifique. Ce n’est que si toutes les informations de métadonnées ont été saisies correctement que la récupération sera réussie.

Les champs de métadonnées de notre médiathèque peuvent être configurés selon vos besoins spécifiques. Par exemple, si vous souhaitez que chacun de vos enregistrements d’interrogatoires contienne des mots-clés désignant différents aspects qui sont indexés et consultables dans la bibliothèque, vous le pouvez. Voici quelques exemples de champs de métadonnées courants :

  • Numéro de dossier
  • Personne interrogée (Suspect / Témoin)
  • Enquêteur
  • Nature du crime (peut être un menu déroulant contenant différentes classifications : homicide, stupéfiants, vol, collision automobile, etc.)
  • Date et heure (seront automatiquement enregistrées dans le système)
  • Mots-clés d’annotation (si vous souhaitez rechercher un enregistrement à l’aide d’un mot-clé que vous avez entré dans un signet, c’est possible) et plus encore

3. Autorisations utilisateur (chaîne de commandement)

Il est important de créer différentes configurations utilisateur qui contrôlent l’accès. Par exemple, le groupe A n’a accès qu’au contenu A, mais pas au contenu du groupe B ; ou en limitant certains types d’utilisateurs à un accès en lecture seule. Avec notre système de gestion des preuves, les types de configuration peuvent être illimités, sont très sécurisés et peuvent être connectés à l’annuaire actif pour en faciliter l’accès.

Le contenu du système peut être partagé avec différents utilisateurs en fonction de leurs autorisations.

4. Fonction de rapports

Notre système de gestion des preuves permet la création de rapports ad hoc. Il est important d’avoir accès aux rapports détaillant l’utilisation de la base de données. Le système de gestion des preuves contient des informations sensibles qui doivent être contrôlées. Les rapports peuvent inclure des informations sur qui a accédé à la base de données, des horodatages indiquant quand les informations ont été visionnées, quelles vidéos ont été téléchargées et plus encore.

5. Possibilité de gérer tout type de fichier 

Notre médiathèque est compatible avec tous les fichiers multimédias, quelle que soit leur origine. Les médias peuvent être audio ou vidéo à partir d’enregistrements d’interrogatoires, de caméras de surveillance, de téléphones intelligents, de bandes vidéo, de caméras corporelles, d’émissions et plus encore. Lorsqu’ils traitent spécifiquement des caméras de surveillance, leurs formats de fichiers sont souvent propriétaires et ne peuvent pas fonctionner avec n’importe quel logiciel informatique.

Notre système de vidéothèque peut gérer deux types de fichiers, l’original et le proxy. Un proxy est une copie de l’original dans un format de fichier particulier, idéalement h.264. L’idée du proxy est d’avoir un type de fichier commun à des fins de surveillance et de recherche. Devant un juge, le dossier original doit être présenté, mais lors de la conduite d’une enquête, il est utile de ne pas perdre de temps à rechercher des preuves vidéo.

De plus, les utilisateurs peuvent télécharger tout type de fichiers pertinents pour leur service ou un cas (PDF, DOC, PNG, JPEG, MP3 et plus).

6. Ajoutez des annotations, repiquer des enregistrements et exportez des téléchargements

L’ajout de signets pendant l’entretien peut être un défi pour tout enquêteur à la recherche d’indices sur une affaire tout en essayant d’être à 100 % concentré sur l’interrogatoire. C’est pourquoi notre système de gestion des preuves donne aux utilisateurs la possibilité d’ajouter des signets après l’entretien. De plus, les enregistrements peuvent être découpés et exportés sur un DVD, une clé USB ou enregistrés sur un disque dur directement à partir de l’application.

7. Possibilité de choisir entre stockage infonuagique ou basé sur place (dans vos serveurs)

Nous pouvons installer une vidéothèque sur vos serveurs en tant qu’application sur place ou nous pouvons installer un système infonuagique (basé sur le “cloud”) dans notre centre de données. Le choix vous appartient. Pour plus de détails sur les avantages et les inconvénients du stockage sur place par rapport au stockage en nuage, veuillez télécharger notre guide gratuit sur la façon de créer ou de mettre à niveau votre salle d’interrogatoires.

8. Fonctionnalités de sécurité maximales

Notre système utilise de nombreuses fonctionnalités de sécurité telles que : la prévention de plusieurs sessions de connexion actives ; contrôle d’accès basé sur les privilèges de chaque utilisateur ; protection en cas de multiples tentatives de connexion invalides ; déconnexion automatique des utilisateurs inactifs après 30 minutes ; application d’une complexité de mot de passe minimale ; et en utilisant une connexion sécurisée cryptée pour accéder au système. Toutes les fonctionnalités supplémentaires que vous souhaitez peuvent être implémentées.

 

Réservez une démo avec nous pour voir par vous-même notre système de gestion des preuves ! 

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE BLOG

Abonnez-vous pour en savoir plus sur nos actualités, événements, produits et services.

    blank